agrandir le texte
retrecir le texte
imprimer cet article
envoyer à un ami
article precedent

Don du Sang : un geste incontournable !

article suivant

Etablissement Français du Sang

Aucun traitement ni médicament de synthèse ne peuvent encore se substituer aux produits sanguins. Irremplaçables et vitaux, les produits sanguins sont utilisés pour répondre aux besoins de personnes souffrant de maladie du sang, ou de certains cancer et dans des situations d’urgence. Chaque année, plus de trois millions de dons de sang sont effectués en France, ils permettent de soigner un million de malades par an. Malgré tout, les réserves en produits sanguins diminuent alors que les besoins des malades ne faiblissent pas. Il est important de rester Mobilisé et Solidaire !

Les différents types de don de sang

Le don de sang dit « total » est le plus courant, mais il est également possible de donner uniquement ses plaquettes ou son plasma.

Le don de sang

On prélève entre 400 et 500 ml de sang, en fonction du volume sanguin du donneur. Une femme peut donner son sang quatre fois par an, un homme six fois, en respectant un délai d’au moins huit semaines entre chaque don et sous les conditions d’un taux d’hémoglobine suffisant.

Après le prélèvement, les trois principaux composants sanguins (plaquettes, globules rouges et plasma) sont séparés.

Le don de plaquettes

Le sang prélevé est séparé en ses différents composants. Ce processus de séparation est appelé aphérèse. Les plaquettes sont alors collectées dans une poche pouvant contenir jusqu’à 650 ml, soit environ six fois plus de plaquettes que lors d’un don de sang total.

Les plaquettes ne se conservent que cinq jours : pour faire face aux besoins, des dons réguliers et quotidiens sont donc indispensables. On peut donner ses plaquettes jusqu’à douze fois par an, en respectant un intervalle d’au moins quatre semaines entre chaque don.

Lorsqu’une maladie (leucémie, aplasie médullaire) ou des traitements lourds (chimiothérapie, radiothérapie) empêchent la fabrication de cellules sanguines par la moelle osseuse, la personne atteinte de cette maladie est dite en aplasie. La transfusion régulière de plaquettes permet alors d’éviter les risques d’hémorragies qui mettraient en péril sa vie.

Le don de plasma

Le procédé est similaire au don de plaquettes. On prélève en aphérèse jusqu’à 750 ml de plasma au donneur, puis on lui restitue ses autres composants (globules rouges et plaquettes). Il est possible de donner son plasma toutes les deux semaines, dans une limite de 24 fois par an.

Les polytraumatisés (chirurgie dans les accidents graves), les grands brûlés, les hémophiles, les patients souffrant de troubles immunitaires graves, ont besoin de plasma. Celui-ci leur est délivré soit par transfusion, soit sous la forme de médicaments.

Comment se déroule un don ?


Le don de sang se déroule toujours en 4 étapes, quel que soit le lieu :

1. L’inscription administrative
Cette première étape est incontournable. Elle permet de recueillir les renseignements nécessaires pour constituer le dossier du donneur. Pour un premier don, il faut se munir d’une pièce d’identité.

2. L’entretien médical
L’entretien médical avec le médecin est une étape essentielle. Il est confidentiel et couvert par le secret médical. Le médecin cherche à déceler des risques éventuels de contact avec un virus ou une bactérie, il apprécie si le donneur peut donner son sang sans risque. Il se renseigne sur l’état de santé du donneur.
Il existe un délai entre le moment où le donneur a pu être en contact avec un virus et celui où la maladie est décelable dans les tests, ce délai est appelé fenêtre sérologique. Pendant cette période le sang peut être infectieux. L’une des clés de la sécurité est donc la franchise au cours de l’entretien médical.

3. Le don
L’infirmier(e) effectue un test pour contrôler le taux d’hémoglobine. Si celui-ci est insuffisant, le don ne sera pas possible pour assurer la sécurité du donneur. Cette contre-indication est temporaire.
Si la personne est apte au don, l’infirmière prélève quelques tubes échantillons sur lesquels seront effectuées les analyses. Le don peut alors commencer.
Une poche d’environ 500 ml est prélevée ainsi que des tubes échantillons sur lesquels seront effectués les contrôles et tests.

4. Le temps du repos et de la collation
Après un don, le donneur reste sous l’œil vigilant des personnels de l’EFS. Une collation lui est offerte avant de quitter le lieu de collecte.

Que devient votre don ?


Quel que soit le lieu où il est collecté, le sang suit une procédure identique qui le conduit en toute sécurité du donneur au receveur.

Qui peut donner son sang ?


- Les hommes et les femmes de 18 à 70 ans
(jusqu’à 65 ans pour un don de plasma ou de plaquettes),

- Les personnes pesant plus de 50 kg,

- Les personnes ayant un taux d’hémoglobine suffisant,

- Dans tous les cas, il faut être reconnu médicalement apte au don par le médecin de prélèvement lors de l’entretien médical.

Attention, certaines situations peuvent momentanément empêcher de donner  :

- Traitements par antibiotiques,

- Soins dentaires,

- Voyages dans certains pays,

- Interventions chirurgicales…

Un délai spécifique est à respecter après chacun de ces cas.

Ou donner son sang dans les Yvelines ?


- Sites fixes

POISSY

9 rue Champ Gaillard
78300 POISSY
Don de sang, plaquettes, plasma
Lundi, mardi,, mercredi, vendredi : 9h à 15h30
Jeudi : 12h30 - 19h00
Samedi : 8h30 - 15h00

Tél : 01.39.22.25.50

LE CHESNAY

2 rue Jean-Louis Forain
78153 LE CHESNAY
Don de sang, plaquettes, plasma
Du lundi au vendredi : 8h30 - 15h
Samedi : 8h -14h30

Tél :01.39.23.45.38

- Sites mobiles
La liste des collectes mobiles est régulièrement mise à jour sur le site de l’EFS, rubrique "Ou donner ?"

Plus de renseignements sur le site de EFS Etablissement Français du Sang


|
|
|
|
|
|
Hôtel de Ville
Place du Général de Gaulle - 78995 Elancourt Cedex
Lundi : 13h30 - 17h30
Mardi, jeudi, vendredi : 9h - 12h / 13h30 - 17h30
Mercredi : 13h30 - 19h
Samedi (sauf vacances scolaires) : 9h - 12h
Tél. : 01 30 66 44 44 - Fax : 01 30 62 06 05